Lancer la recherche
Découvrez Villefranche

AccueilCultureLa médiathèquePetite note historique

Petite note historique

 
Située au cœur de la bastide royale, la bibliothèque municipale se loge dans la Chapelle des Pénitents Bleus qui a connu depuis son édification en 1610 diverses fortunes. Malgré de multiples incendies, son architecture extérieure a pu être sauvegardée.

Après avoir servi tour à tour de chapelle, de cinéma et de gymnase, cet édifice fut racheté en 1976 par la municipalité afin de créer une nouvelle bibliothèque. Une page était enfin tournée achevant ainsi la longue période qui du XVIIIe siècle à 1980 utilisait les locaux provisoires du collège des Doctrinaires ou les combles poussiéreux de l’Hôtel de ville.

Il est aisé d’imaginer à quel point les collections eurent à souffrir de toutes ces pérégrinations. Le fonds primitif était composé en majorité de livres confisqués aux lendemains de la Révolution aux diverses communautés religieuses de Villefranche et des abbayes voisines de Beaulieu et Loc-Dieu.

Sommairement recueillis et classés dans le courant de l’an III par l’agent national bibliothécaire du district, les ouvrages devaient permettre aux citoyens de connaître “ leurs devoirs et leurs droits ” comme le souhaitaient les administrateurs de la ville.

En 1818, un premier catalogue fut établi avec l’intention de créer une véritable bibliothèque publique. Cependant, de multiples difficultés financières et l’absence de local firent que la situation se dégrada.

En 1836 l’inventaire révélait l’existence d’un fonds composé de 3.204 volumes en latin, français ou grec. Au fil des ans, de très nombreux livres anciens furent vendus à des libraires toulousains ou échangés contre des ouvrages récents. 1900 fût l’année où la bibliothèque perdit l’essentiel de son fonds ancien : 2.756 volumes du XVe au XVIIIe siècle furent transférés à l’Université de Toulouse, dont une vingtaine d’incunables.

Dès lors, la bibliothèque municipale allait acquérir progressivement des ouvrages modernes grâce à de nombreux dons et à des budgets attribués à cet effet, mais ce ne fut qu’à partir de 1951 qu’une réelle activité se fit enfin sentir et que la fréquentation s’accrut.

Articulé autour d’un fonds local important, l’accroissement des collections s’effectue aujourd’hui en quasi totalité grâce à d’importants crédits municipaux. Le souci premier étant de répondre aux souhaits d’un public très varié, les acquisitions étaient et demeurent d’ordre général.

La discothèque

Un événement marquant survint en 1979 lorsque le maire de Villefranche de Rouergue et le conseil municipal votèrent l’achat de la collection Hugues Panassié.

Depuis lors, grâce à la notoriété grandissante du fonds déjà précieux, d’importants dons et legs viennent s’y greffer. Le don de M. Pierre Delord en 1992, ainsi que celui de M. Pierre Mansion illustrent parfaitement l’intérêt de ces démarches généreuses.

Des supports tels que le disque compact et la photographie complètent aujourd’hui son contenu et en font une des toutes premières discothèques de documentation sur le jazz d’Europe.

En 1982, la bibliothèque accueille la discothèque dans ses locaux.

Mais la discothèque ne se limite pas à la conservation de documents, elle met également à la disposition du public des vinyles puis des disques compact couvrant tous les styles musicaux, des postes d’écoutes, des revues et des ouvrages musicaux.

Les collections s’étoffant, les locaux deviennent vite exigus ;

dix ans plus tard le service déménage dans un bâtiment voisin qu’il partage avec l’Ecole de Musique.

La Médiathèque

La Médiathèque (bibliothèque et discothèque) propose depuis 2000, un nouveau service à ses visiteurs : la possibilité de consulter sur catalogue informatique la totalité du fonds de livres et de disques.

Les abonnés, quant-à eux, ont vu la naissance d’un espace multimédia qui leur permet la consultation de CD-Rom et la navigation sur Internet.

 Haut de page
Fermer cette fenêtre
  • Ajouter à Facebook
  • Ajouter à Twitter
  • Ajouter à Netvibes
 
Envoyer cette page à un ami Imprimer cette page